Étude de cas Compuprod

Cet article est aussi disponible en: English (Anglais)

L’étude de cas Compuprod était une œuvre originale utilisée dans un cours de DSCG en 2012 © Mark Lewis

Le contexte de l’entreprise

La société est un grand producteur japonais d’ordinateurs avec une force de vente directe indépendante en Europe. Elle dispose d’installations de production et de distribution en France, en Écosse et en Malaisie.

L’usine de production européenne est en difficulté d’avoir investi dans des systèmes d’écran vert désuètes qu’elle entend remplacer par un ERP mondial qui permet l’échange d’informations en temps réel entre les ventes, la production, le marketing, les achats et l’approvisionnement. Il permet également la délocalisation et l’externalisation de la production vers la Chine.

Toutefois, la voie vers ce nouveau système est tortueuse et consommatrice de budget, notamment en raison du manque de documentation opérationnelle, de la nécessité d’analyses approfondies, de l’absence de cadre pour le nouveau SI et d’un besoin important de ressources.

L’entreprise a une structure très hiérarchique avec une mauvaise communication. Les gestionnaires ne sont pas motivés et ont un style très directive. La communication interne n’est pas satisfaisante : la plupart des communications sont verticales. Le personnel manque de confiance dans la gestion, les chiffres sont en baisse et la qualité de l’information est médiocre.

Les relations interpersonnelles sont biaisées, l’information est déformée. Les intérêts personnels priment, les îlots d’information sont prisés par les individus.

Objectif pour les étudiants

L’objectif était que les élèves déterminent les principales interfaces fonctionnelles entre les personnes et les exigences en matière de communication. Chaque groupe a joué le rôle d’un département au sein de l’entreprise. Nous avons mis en place un environnement de jeu de rôle où chaque groupe a essayé de déterminer ses besoins en information et ceux des autres.

L’objectif était de mettre en évidence ce besoin d’information et son rôle central dans les fonctions professionnelles. C’était aussi une piste à la notion d’ERP qui vise à structurer cette communication interpersonnelle.

Exercice

L’exercice a été conçu pour provoquer la réflexion autour de la communication et examiner les questions suivantes.

  • Quels sont les risques pour l’entreprise de diffuser des informations peu fiables?
  • Quelles sont les solutions ?

Leçons tirées

Cette interdépendance renforce la nécessité d’appliquer des méthodes pour s’assurer que la qualité des données reste élevée et maintenir l’efficacité au sein de l’organisation.

  • Besoin d’un solide soutien dans la gestion de projets.
  • Il peut y avoir une forte résistance au changement.
  • L’information, c’est le pouvoir.
  • La direction doit prendre possessions des fonctions transversales pour s’assurer que les spécifications comprennent des exigences à l’échelle de l’entreprise.
  • Le développement d’ERP vise à normaliser les flux et à accélérer les délais de traitement entre les acteurs ayant des besoins d’information spécifiques.
  • Un modèle fonctionnel écrit fournit un modèle commune de la fonction du système.
  • Le système d’information peut changer les habitudes et améliorer la communication
  • Une mauvaise prise de décision conduit à des données inexactes et à une mauvaise gestion

Les processus à travers la chaîne d’approvisionnement

Le diagramme de séquence ci-dessous illustre la communication entre les personnes dans différents départements.

diagramme de séquence compuprod montrant la communication à travers une chaîne d’approvisionnement d’achat

Commentaire

Cette étude de cas était basée sur l’expérience de la vie réelle

Tags:

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.